Photographie argentique…

Bonjour,

 

La photographie argentique est un moyen d’expression indémodable même aujourd’hui où le numérique tient la première place.L’image aux sels d’argents en Noir et Blanc est magique.

Le marché de l’occasion recèle de très nombreux appareils qualitatifs dans d’autres formats mais mon choix s’est porté sur un Hasselblad type 501 CM.

L’Hasselblad est un appareil de légende, il est mythique. Il délivre des images au format carré, c’est une force indéniable en portrait et aussi en paysage.

Tout est manuel,  il n’y a aucun automatisme.

Les photos prises en moyen format sur du film 120 sont magnifiques. Le film est riche en détails, la gamme de gris et de noirs est toute en nuance.

Cette pratique s’acquiert avec du temps car ici il n’y a pas de résultat immédiat où l’on peut corriger son erreur. La démarche est totalement différente,  elle est basée sur le temps, la réflexion à la composition de son image, la mesure de la lumière et son interprétation qui permettra d’exposer son film suivant sa vision. Nous faisons peu d’images, douze par film ce qui tranche avec la photo numérique.

Puis vient le développement du film qui après de longues minutes nous donne la joie de voir nos images sur cette bande de négatifs fraîchement sortie de la cuve.

Ensuite dans le noir du labo sous un éclairage inactinique après avoir été exposé le film à l’aide d’un agrandisseur sur une feuille de papier blanc, nous avons la magie de l’image qui apparaît comme par enchantement dans la cuvette remplie de révélateur, c’est un moment de joies de voir enfin son image sur un beau papier.

La photographie argentique bénéficie d’un énorme avantage, celui d’avoir un support physique qui se conservera durant des décennies et qui même sans laboratoire traditionnel permettra à son propriétaire en scannant son négatif et en imprimant d’obtenir des tirages.

Il faut être patient, l’apprentissage de l’argentique ne cesse jamais car les possibilités sont infinies.